Les cliniques négocient une prise en charge des dépassements d’honoraires par les complémentaires

Par
Publié le 29/06/2017
Après sa réélection triomphale pour trois ans à la tête de la Fédération de l’hospitalisation privée, Lamine Gharbi (photo) propose une feuille de route copieuse. Un reste à charge zéro en milieu hospitalier est même avancé. Analyse.
visuel Gharbi

visuel Gharbi

C’est l’effet cloud, Lamine Gharbi est sur un petit nuage après sa réélection triomphale pour un second mandat de trois ans. Certes, Il n’avait pas à affronter d’autre concurrent. Mais en dépit de l’absence d’enjeux, la participation a été très forte avec un taux de 81 %. Cette incontestable légitimité efface les années Marisol Touraine, « Nous avons perdu cinq ans. » Et lui donne des ailes pour opérer des transformations majeures et rêver d’un nouveau monde.

500 millions d’euros à prendre en charge

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.