Brève

Cancer du côlon et instabilité microsatellitaire, le pembrolizumab en première ligne ?

Par
Publié le 04/06/2020
cancer

cancer
Crédit photo : SPL/PHANIE

Les microsatellites, petite séquence d'ADN non codante, sont exposés aux erreurs de réplication. Ils sont repérés grâce aux techniques de biologie moléculaire (PCR). Cette instabilité microsatellitaire serait retrouvée dans 5% des cas. Dans un essai de phase III, Keynote 177,qui a inclus 307 patients atteints d'un cancer colorectal métastasé, le pembrolizumab a permis une amélioration sans progression de 16,5 mois versus 8,2 mois avec un traitement de référence. « Ces résultats tant attendus vont changer la pratique clinique », a commenté l'auteur principal de l'étude, le Dr Thierry André (Hôpital Saint-Antoine, Paris). Dans cette indication, le pembrolizumab s'impose comme le traitement de première intention.


Source : decision-sante.com