Cancers, la physique comme solution

Par
Publié le 22/06/2017
Dans les cancers de la tête et du cou et dans le sarcome, la physique et les nanotechnologies sont au centre des recherches de l’entreprise française Nanobiotix. Des nanoparticules injectées (NBTXR3) dans la tumeur peuvent agir sur les cellules cancéreuses. Ces nanoparticules détruisent directement la tumeur par action physique. Mais ce produit pourrait créer aussi une mort immunogène.
nanoparticules

nanoparticules
Crédit photo : LAGUNA DESIGN/SPL/PHANIE

Les cristaux injectés peuvent amplifier les effets de la radiothérapie. Les études en cours portent sur de patients de stade III ou IV, fragiles et âgés de plus de 70 ans. De nombreux cancers sont visés en en particulier les cancers de la tête et du cou. En effet, le traitement pour ces patients est la radiothérapie. Dans cette population, une croissance tumorale incontrôlée dégrade la qualité de vie des patients à cause de l’impact négatif direct sur des fonctions de base. Les nanoparticules augmentent par 9 la dose délivrée de radiothérapie.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.