CAR T-cells, une révolution conceptuelle

Par
Publié le 26/11/2018
La thérapie génique est désormais entrée à l’hôpital avec les CART-Cells. qui bousculent l’organisation des centres hospitaliers universitaires et les autorités de santé. Ce traitement de rupture soulève également des questions réglementaires et économiques. Face à cette révolution, les pharmaciens hospitaliers sont au cœur du dispositif, comme l’ont démontré les experts au cours d’un colloque* récent

L’expérience clinique des CAR T-cells est à ce jour limitée au sein des hôpitaux français et des pays européens… Rappelons que la thérapie génique par les cellules « CAR-T » (Chimeric Antigen Receptor T-cells) est fondée sur le prélèvement de cellules lymphocytes T autologues, puis de leur modification génétique ex vivo grâce à un vecteur viral (lentiviral ou retroviral), pour qu’elles expriment un récepteur chimérique ciblant un antigène spécifique, et enfin de leur réinjection après chimiothérapie immunosuppressive (cf. DSS n°310).

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.