Billet

Financiarisation de la médecine ?

Par
Publié le 02/09/2021

Crédit photo : BURGER/PHANIE

Et si en ce jour de rentrée des classes, on délaissait l'actualité pour se projeter dans un avenir proche, celui, au hasard, de la médecine ? Ne sollicitons pas Madame Irma ou les experts en prospective. Regardons plutôt les choix opérés par les futurs internes comme nous le révèle le Quotidien du Médecin dans son édition du 1er septembre. Les chirurgiens, les "anciens seigneurs" de l'hôpital vont tomber de leur chaise. Au soir du premier jour, la chirurgie ORL, la chirurgie vasculaire, thoracique et cardiovasculaire avaient été totalement délaissées. Trop contraignant, trop dur, trop exigeant ? Même la génétique médicale ne suscite pas les vocations. Qu'on se rassure toutefois. La chirurgie plastique est plébiscitée et arrive en tête suivie de près par la dermatologie. À l'heure du selfie, quoi en effet de plus normal ! L'image de soi prend sa revanche sur des mots creux comme la santé publique, même en temps de pandémie ! En revanche, l'image du médecin, plébiscitée au balcon par toutes les Juliette de France comme aux 20 heures de 2020 risque d'être passablement écornée. Les jeunes médecins votent donc pour une financiarisation de la médecine. Leur offre-t-on un autre modèle ?   


Source : decision-sante.com