Prix Blaise-Pascal

Science sans conscience n’est que ruine de l’âme et des ressources publiques

Publié le 02/02/2017
Pour la deuxième année, le député Gérard Bapt a réuni de hautes personnalités de la santé autour du groupe d’études parlementaires numérique et santé de l’Assemblée nationale lors du Colloque Innovation technologique et Santé Publique. Au nom de la ministre des Affaires Sociales et de la Santé et de l’Assemblée nationale, il a remis les Prix Blaise-Pascal 2017 dans le cadre des Journées de l’innovation en santé à la Cité des Sciences et de l’Industrie le 28 janvier dernier. Ce fut l’occasion de diffuser des messages stratégiques sur une certaine vision de l’innovation au service de la santé publique et de récompenser des initiatives efficientes et éthiques.
Visuel Prix Blaise Pascal

Visuel Prix Blaise Pascal
Crédit photo : FRANCOIS LEVRAT

« Nous vivons un moment critique de l’Histoire car il est le fruit de la convergence de plusieurs phénomènes systémiques tendant à bouleverser profondément nos modes de vie. Nous n’avons pas encore émergé de la crise financière et spéculative mondiale. Le problème des finances publiques, la dette, le chômage, nous obligent à rendre plus efficaces les investissements publics et sociaux », tel est le constat alarmant mais réaliste du député Gérard Bapt.

Pourquoi il y a urgence

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.