Une percée dans le cancer du sein triple négatif ?

Par
Publié le 12/05/2021

Crédit photo : BURGER/PHANIE

Après de nombreux espoirs déçus dans le cancer du sein triple négatif, faut-il cette fois-ci parler de percée ? Un conjugué anticorps-médicament, le datopotamab deruxtecan découvert par Daiichi Sankyo et développé par AstraZeneca aurait permis dans une étude présente lors du congrès Cancer du sein organisé par l’Esmo ayant inclus 21 patientes d’obtenir un taux de réponse de 43 %. Il présente un mode d’action comparable au Trodelvy (Gilead) actuellement disponible en France en ATU dans cette indication. Les deux traitements ciblent l’antigène Trop2.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.