Brève

Affaire Vincent Lambert, les parents multiplient les recours avant l'arrêt des traitements de leur fils le 20 mai

Par
Publié le 16/05/2019
Vincent Lambert

Vincent Lambert
Crédit photo : GARO/PHANIE

Le temps s'est compressé brutalement pour les parents de Vincent Lambert, depuis l'annonce du médecin du Chu de Reims d'interruption des soins à partir du 20 mai prochain (voir ici et ). Suite au rejet de leur recours par la Cour européenne des droits de l'Homme qui venait en même temps valider l'avis du Conseil d'Etat ordonnant l'arrêt des soins, les parents ont coup sur coup saisi le Comité international des droits des personnes handicapées de l'ONU, le Défenseur des droits, le tribunal administratif de Paris (qui a rejeté mercredi le recours en urgence). Ils ont également annoncé un appel à un défilé devant l'hôpital le dimanche 19 mai à partir de 15 heures « pour les supplier de continuer à hydrater et nourir Vincent », explique Viviane Lambert sur son site "Je soutiens Vincent". Et d'enfoncer le clou : « Rien n'est perdu, le comité a demandé à la France de continuer à hydrater et à alimenter Vincent. Il faut que la France respecte la convention qu'elle a signé, elle doit le faire pour Vincent mais aussi pour tous les autres handicapés. » Lundi dernier, les parents, déjà épaulés par la Fraternité Saint-Pie-X et le mouvement des pro-vie, ont reçu le soutien d'Eric de Moulins-Beaufort, futur président des évêques de France et archevêque de la ville de Reims, qui a fait part de ses réserves : « Aucune décision humaine ne peut être assurée d'être parfaite, ni même d'être la meilleure ». Soulignant le caractère complexe de cette « situation médicale et humaine », il affine son propos : « Une société doit faire confiance au corps médical et respecter la décision collégiale des médecins engageant leur responsabilité professionnelle et humaine. De leur côté, les médecins doivent accepter de prendre en compte les avis des proches et de nourrir leurs décision d'une réflexion éthique. »


Source : decision-sante.com