Brève

Alzheimer, le coup de théâtre de Biogen

Par
Publié le 24/10/2019
En mars, l'aducanumab est abandonné faute de résultats. Il revient en pleine lumière en octobre. Que s'est-il passé?
Alzheimer

Alzheimer
Crédit photo : BURGER/PHANIE

En mars, rien ne va plus. En octobre, c'est bingo pour Biogen et Eisai grâce à l'aducanumab dans la maladie d'Alzheimer. L'industrie pharma emprunte-t-elle les techniques des scénaristes d'Hollywood et de Broadway pour mieux rebondir? En tout état de cause, la surprise est totale lorsque la biotech américaine annonce le dépôt prochain à la FDA de la demande d'AMM pour l'aducanumab, un anticorps monoclonal humain qui cible l'amyloïde bêta, impliquée dans la maladie d'Alzheimer. Comment expliquer ce revirement? Dans un premier temps, l'analyse de l'étude EMERGE avait porté sur des doses intermédiaires ne permettant pas le contrôle de la maladie. Trois mois plus tard, le sous-groupe de patients traités avec des doses élevées (10 mg au lieude 6 mg) montre une réduction de 23% du déclin des fonctions cognitives comparé au groupe témoin. Ces résultats ont été partagés avec les équipes de la FDA qui ont encouragé Biogen à déposer rapidement ces nouvelles données. Le régulateur américain devrait même se prononcer avant la fin de l'année. Il n'est toutefois pas exclu qu'une nouvelle étude de phase III soit demandée au laboratoire. Même si ce traitement n'est pas un traitement curatif, c'est à ce jour la première percée après de longues années de disette thérapeutique. Rappelons qu'Agnès Buzyn avait procédé au déremboursement des médicaments indiqués dans cette pathologie. Sur un marché estimé à 30 milliards de dollars, les ventes en cas de validation par les différents agences pourraient atteindre 10 milliards. 


Source : decision-sante.com