Brève

Aux Etats-Unis, le VIH n'est diagnostiqué que trois ans après avoir contracté l'infection

Par
Publié le 30/11/2017
Sida USA

Sida USA
Crédit photo : SPL/PHANIE

Peut encore mieux faire. Selon un rapport publié mardi 28 novembre par les autorités sanitaires américaines, le virus du Sida n'est le plus souvent diagnostiqué aux États-Unis chez un patient que trois ans en moyenne après l'avoir contracté en 2015. En 2011, ce délai était de trois ans et sept mois. Les centres de contrôle et de prévention (CDC) insistent sur l'importance du diagnostic chez les personnes à risque. En cause, presque la moitié (40 %) des nouvelles infections par le virus se font par des séropositifs ignorants de leur infection.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.