AVC, encore un effort

Publié le 09/06/2016
La lutte contre l’AVC exige une parfaite organisation de la prévention à la prise en charge des handicaps et des récidives. Exemple en région Hauts-de-France.

Crédit photo : BURGER/PHANIE

L’accident vasculaire cérébral est un accident fréquent qui peut être à la fois hyperaigu, impliquant la nécessité d’avoir accès très vite au plateau de soins. Pour autant, comme l’explique le Pr Didier Leys, neurologue au CHU de Lille, les pathologies cardio- et neurovasculaires, deviennent aussi des maladies chroniques. Notamment avec les effets bénéfiques des traitements et une meilleure prévention. Pour autant, la persistance des séquelles est parfois lourde, car elles peuvent évoluer négativement et sont soumises à des récidives et à de multiples complications.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.