Bataille autour des maladies rares

Publié le 27/08/2015
Shire, le laboratoire irlandais, s’est engagé dans la course à la recherche de la taille critique. Il a lancé une OPA de 30 milliards de dollars sur Baxalta, une société issue de la scission de Baxter. Mais les dirigeants résistent et refusent toute négociation avec l’éventuel acquéreur. En cas de succès, le nouveau groupe réaliserait des ventes à hauteur de 20 milliards de dollars à l’échéance 2020. Il disposerait des positions fortes grâce à Baxalta, un concurrent du français LFB, dans les traitements de l’hémophilie et des troubles de la coagulation. Cette volonté de grandir « à tout prix », traduit aussi l’inquiétude de Shire de devenir à son tour l’objet d’une OPA. En 2014, Abbvie avait jeté son dévolu sur l’irlandais. Mais n’avait pu réussir à avaler sa proie. 

Source : decision-sante.com