Brève

Biosimilaire, une cession à l’ESMO

Par
Publié le 14/09/2017
visuel ESMO

visuel ESMO

Après les maladies inflammatoires, 2018 devrait être l’année de l’oncologie pour les biosimilaires. Le congrès de l’Esmo qui vient de s’achever à Madrid témoigne de cette effervescence. L’image de vague à venir a même été retenue comme titre à la cession officielle organisée en ouverture. Sera-t-elle une déferlante ? Conduira-t-elle à un tsunami ? Et elle soulève de nombreuses questions. En attendant plusieurs big pharma se lancent sur ce marché comme Amgen. D’autres entrants se lancent dans l’aventure comme des producteurs coréens.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.