Cancers, la survie s’améliore

Publié le 04/02/2016
Dans les trois cancers solides les plus fréquents, la survie à 5 ans progresse dans les dernières années de manière significative. Le dépistage optimisé et les innovations expliquent ces résultats. Pour autant, la question du surdiagnostic n’est pas occultée. Explications.

En matière de cancer, il n’y a pas de grand soir. Pour autant, la survie à cinq ans progresse, comme le rapporte une étude récente. Les résultats sont encourageants pour trois tumeurs solides fréquentes. Dans le cancer de la prostate, le taux progresse de +22 points pour atteindre 94 % de survie. Dans le cancer colorectal, la progression est moins spectaculaire mais demeure significative avec un gain de 9 points (63 %). Quant au sein, la hausse est de 7 points (87 %). Deux facteurs principaux expliquent cette amélioration.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.