Chirurgie du cancer de l’ovaire, vers des centres experts

Publié le 28/04/2016
Une intervention chirurgicale d’une grande complexité augmente nettement la survie du cancer de l’ovaire. Elle est toutefois exigeante et pas encore assez pratiquée, faute d’une valorisation suffisante du GHS. Explications.

Crédit photo : DR P. MARAZZI/SPL/PHANIE

Certains chirurgiens gynécologues s’attaquent au dossier des autorisations d’activité. Non pour en pourfendre le principe mais pour en demander une stricte application pour le cancer de l’ovaire. Dans une tribune parue dans le Monde du 27 avril 2016, un collectif de chirurgiens appelle au développement d’une chirurgie complète du cancer de l’ovaire. La technique repose non seulement sur une exérèse des ovaires mais aussi sur une chirurgie du péritoine et des organes atteints comme l’appareil digestif et la rate.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.