Diabète ; une surmortalité CV en baisse

Par
Publié le 23/11/2016
La surmortalité cardio-vasculaire a fléchi chez les diabétiques au cours des dernières années, surtout chez les hommes. Une optimisation de la prise en charge médicale explique ces résultats. Toutefois des progrès sont à réaliser dans la lutte contre le tabac par exemple. Décryptage.

La lutte contre les facteurs de risques cardio-vasculaires se révèle une stratégie gagnante. En témoigne la chute de la mortalité observée dans le diabète en France au cours de la période 2002-2012, selon les résultats d'une étude publiée dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (8 novembre 2016). Afin d’enregistrer un éventuel progrès, le suivi s’est déroulé sur deux périodes, la première du 1er janvier 2002 au 31 décembre 2006 pour Entred 1 (8 437 personnes). La seconde, Entred 2 (5 869 personnes) a débuté le 1er août 2007 et s’est achevée le 31 juillet 2012.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte