Portrait

Dominique Le Guludec, la résistante

Par
Publié le 14/03/2018
visuel Le Guludec

visuel Le Guludec
Crédit photo : Sébastien Toubon

La nomination de Dominique Le Guludec à la tête de la Haute Autorité de santé (HAS) a été vécue comme une espèce d’effraction par les membres du club. Lorsque l’on brigue le poste le plus en vue de la République hippocratique, l’impétrant doit avoir en première instance été adoubé par le microcosme politico-médiatique. Agnès Buzyn que l’on n’attendait pas davantage avenue-Duquesne avait pourtant rappelé les règles simples de ce petit jeu des nominations.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.