Brève

Fac de médecine de Créteil, ouverture d'une enquête pour cause de bizutage

Par
Publié le 20/10/2016
visuel bizutage

visuel bizutage

La ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem a ouvert une enquête lundi 17 octobre dernier après la parution d'un article relatant des faits graves de bizutage en 2015 à la faculté de médecine de Créteil. Il s'agit d'une tradition réservée aux étudiants de deuxième année qui ont réussi le concours de première année. La ministre a rappelé que le bizutage constitue un délit, passible de six mois d'emprisonnement et de 7 500 euros d'amende. Un étudiant resté anonyme a relaté les faits.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.