Mélatonine, un effet protecteur chez la souris

Par
Publié le 05/07/2022

Une étude menée chez la souris par Vincent Prévost, directeur de recherche Inserm, aurait révélé un effet protecteur de la mélatonine contre le risque exercé par le Sars CoV2 sur les cellules endothéliales du système nerveux central. D’autres études menées sur des modèles cellulaires ont montré que la mélatonine inhiberait la liaison de la protéine de pointe du virus au récepteur ACE 2 de la cellule pulmonaire par exemple. Ces résultats à ce stade ne peuvent être extrapolés à l’homme. Et ne doivent pas conduire à la prise préventive de mélatonine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte