Brève

Greffes de cellules cérébrales et Parkinson : le retour

Par
Publié le 13/05/2020
Parkinson

Parkinson
Crédit photo : SPL/PHANIE

Après une première tentative de transplantation de cellules foetales dans les années quatre-vingt qui a rapidement échoué, une nouvelle expérience menée cette fois à partir de celules iPS (cellules souches pluripotentes) du propre patient paraît cette fois produire au moins une stabilisation prolongée de la maladie, voire une amélioration de la situation clinique selon les résultats d'une expérimentation menées par l'équipe du Dr Kwang-Soo Kim. Deux interventions ont été nécessaires. Elles n'ont pas permis l'arrêt des traitements médicamenteux. En l'absence de marqueur, l'amélioration est d'abord reconnue par le patient. Cette expérimentation validée par la FDA ne manquera pas de soulever des débats éthiques. En effet, elle a été financée intégralement par le patient qui est le premier à en bénéficier il y a 7 ans.  Elle se heurte enfin au coût très élevé de ce type de procédure. Enfin ces premiers résultats devront être confirmés par une étude clinique.  


Source : decision-sante.com