Intensification de traitement et autogreffe : une quadrithérapie évaluée

Par
Publié le 02/11/2017

Chez le patient jeune (patients âgés de moins de 65 ans), l’utilisation de telles associations aussi puissantes sont en cours d’évaluation, notamment dans les protocoles d’intensification avant autogreffe de mœlle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte