Ipsen se sépare de la numéro 2 du groupe

Publié le 18/02/2016

Le cours de bourse d’Ipsen a été chahuté le 16 février dernier après l’annonce surprise du départ de Christel Bories, directrice générale déléguée du laboratoire français. Elle avait été recrutée il y a trois ans, en provenance de l’industrie lourde, afin de jouer un rôle majeur dans la transformation du groupe. Mission a priori réussie. Les résultats financiers ont été optimisés et seront présentés le 1er mars prochain. En tout état de cause, le laboratoire est moins dépendant du marché hexagonal, avec un chiffre d’affaires inférieur à 30 %.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.