Brève

La HAS étend les indications des tests salivaires

Par
Publié le 11/02/2021
Covid-19

Covid-19
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

La HAS vient d'étendre l'utilisation des tests salivaires pour détecter le Sars Cov2 suite à la réalisation d'une méta-analyse. Leur sensibilité est légèrement inférieure à celle des tests RT-PCR (de 3 à 11 %). Leur recours trouve son intérêt pour les personnes dont le prélèvement nasopharyngé est difficile, voire impossible, par exemple pour les enfants ou les patients présentant des troubles psychiatriques. Ils sont recommandés en seconde intention pour les cas contacts touchant ces publics et en première intention dans le cadre de dépistages ciblés à grande échelle, surtout s'ils sont répétés régulièrement, au sein notamment d'écoles, de facs, de personnes d'établissements de santé ou de résidents d'Ehpad. Comparé au RT-PCR nasopharyngé, le temps de rendu du résultat est identique (24 heures). Le seul apport est l'acceptabilité sociale. Le prélèvement peut être réalisé de manière assistée ou en autoprélèvement dans un laboratoire de biologie médicale. Il doit être réalisé 30 minutes après la dernière prise de boisson/aliment/cigarette/brossage de dents. L'échantillon recueilli doit être conservé dans un flacon sec, stérile et à température ambiante. A ce jour sont recommandés les tests RT-PCR salivaires comportant au moins deux cibles moléculaires et ayant une sensibilité minimale de 80 % sur le prélèvement salivaire. En revanche, les tests salivaires antigéniques avec un résultat presque immédiat permettraient de désengorger les laboratoires d'analyse. Mais la HAS n'a pas encore rendu son avis pour les utiliser.


Source : decision-sante.com