Brève

La HAS a publié son avis sur le remdesivir

Par
Publié le 17/09/2020
Sars-Cov-2

Sars-Cov-2
Crédit photo : NIAID-NIH/PHANIE

Parmi les traitements de la Covid-19, le remdesivir a été le premier à obtenir une AMM conditionnelle le 3 juillet dernier pour les patients ayant une pneumonie associée à la Covid-19 et recevant une oxygénothérapie. Malgré un avis favorable au remboursement, le laboratoire Gilead qui le produit a retiré sa demande de remboursement début septembre. Le 17 septembre, la HAS a rendu son avis d'évaluation de ce médicament. Elle considère que l'accès au remboursement n'est justifié que dans une population plus restreinte que celle de l'AMM, à savoir chez les patients âgés de 12 ans ou plus et pesant au moins 40 kg, hospitalisés pour la Covid-19 avec une pneunomie exigeant une oxygénothérapie à faible débit. Dans ce cas, le SMR est jugé faible, « étant donné les données montrant une baisse globale de 4 jours du délai de rétablissement clinique (11 jours au lieu de 15) par rapport au placebo, et en complément des soins de support, ce qui est de pertinence clinique discutable. » Aucun effet global sur la mortalité n'a été constaté à 14 jours. D'autre part, selon la HAS, l'accès au remboursement n'est pas justifié pour les patients hospitalisés pour Covid-19 avec une pneunomie nécessitant une oxygénothérapie à haut débit, ou une oxygénothérapie lors de la ventilation assistée non invasive ou une oxygénothérapie par membrane extracorporelle, pour lesquels aucun bénéfice clinique n'a été démontré. Rappel de l'Agence, seuls les soins de support standard et les corticoïdes recommandés par l'OMS depuis peu, le HCSP et l'EMA sont validés. Aucun traitement antiviral n'a été validé pour les patients Covid à ce jour.


Source : decision-sante.com