Brève

Le personnel se mobilise contre le transfert de l'activité de greffe de foie

Par
Publié le 14/12/2017
visuel Croix Rousse

visuel Croix Rousse
Crédit photo : Mathieu Gazon

Mercredi 13 décembre, le personnel de l'hôpital de la Croix-Rousse à Lyon s'est mis en grève pour protester contre le transfert de l'activité de greffe de foie à l'hôpital Edouard-Herriot, sans le reste de la filière de soins. Cette décision a été prise par la direction des Hospices civils de Lyon (HCL) à la suite de la publication d'un rapport de l'Igas. Selon le journal Le Progrès, la manif a mené 140 (selon la police) à 200 (selon les organisateurs) aides-soignantes, chirurgiens, syndicalistes (CFDT, CGT et Sud) ou encore chefs de service entre l’établissement du IVe arrondissement au siège des HCL, quai Célestin, à Lyon IIe. Une lettre signée par 120 médecins de la Croix-Rousse a été envoyée à la ministre. Une pétition a recueilli 5 600 signatures. Historiquement, les deux établissements sont en compétition pour la greffe de foie. Un chirurgien et un hépatologue auraient refusé d'intégrer le regroupement des deux sites sur la Croix Rousse. Selon le rapport de l'Igas, le site de la Croix-Rousse privilégie la filière interdisciplinaire autour de la maladie du foie tandis que celui d'Edouard Herriot fédère l'ensemble des activités de transplantation digestive. Selon Nicole Smolski, administratrice du SNPharE, « nous n'avions pas d'objection à transférer la greffe à Herriot, mais accompagnée de toute la filière... Or Edouard Herriot qui doit accueillir le service de santé des armées et le Trauma Center n'a pas la place pour l'ensemble ». Sur ce site, 180 greffes de rein et 30 de pancréas ont été réalisées en 2016. Sur la Croix-Rousse, 90 greffes de foie sont effectuées chaque année.


Source : decision-sante.com