Le recours au coroscanner diminue le nombre d'infarctus

Par
Publié le 15/10/2018

Le coroscanner s'imposera-t-il demain en pratique quotidienne ? Les résultats d'une étude écossaise présentée à Munich et publiée simultanément dans The New England Journal of Medicine confirment l'intérêt de l'examen dans la prévention de l'infarctus du myocarde. Dans le groupe de patients présentant un angor stable qui ont bénéficié de l'imagerie par scanner en plus du traitement médical standard, le nombre d'infarctus du myocarde et de décès à 5 ans s'est élevé à 2,3 %, à comparer avec 3,9 % dans le groupe témoin, soit une baisse de 40 % d'évènements majeurs.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.