Cardiologie

Le rivaroxaban n'a pas d'effet dans l'insuffisance cardiaque décompensée

Par
Publié le 15/10/2018
Alors que le rivaroxaban vient de bénéficier d'une nouvelle AMM grâce à une étude présentée l'année dernière au congrès européen de cardiologie, l'essai de phase III présenté en août dernier n'a pas rencontré le même succès. Il n'améliore pas en effet le pronostic de l'insuffisance cardiaque. Explications.
coeur

coeur
Crédit photo : ANTONIA REEVE/SPL/PHANIE

L'activation de la thrombine, un élément clé dans le processus de coagulation, ne doit pas être à l'origine des complications observées dans les suites d'une hospitalisation pour insuffisance cardiaque. C'est en tout état de cause l'explication du résultat négatif observé dans l'étude COMMANDER HF présentée dans le cadre du congrès européen de cardiologie à Munich. Dans cet essai, plus de 5 000 patients présentant une maladie coronarienne et une insuffisance cardiaque ont été inclus au détour d'une hospitalisation pour décompensation cardiaque.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.