Infection VIH

Les traitements préventifs ne suffisent pas

Publié le 13/05/2016
Aux méthodes de prévention comportementales se sont récemment ajoutées de nouvelles stratégies de dépistage et de nouvelles utilisations du traitement antirétroviral. Dans un contexte en mutation, la prévention de l’infection par le VIH est totalement repensée.

Crédit photo : SPL/PHANIE

Beaucoup de choses ont changé autour des comportements, comme le rappele Thierry May, président du Corevih Lorraine-Champagne-Ardenne : « Le préservatif séduit de moins en moins et les messages de prévention sont moins entendus. » Pendant ce temps, « le dépistage reste encore souvent tardif et les 5 millions de tests réalisés chaque année ne suffisent pas à repérer les 30 000 personnes dont on estime qu’elles ignorent leur séropositivité », résume Laurence Boyer, coordinatrice du Corevih Lorraine-Champagne-Ardenne.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte