L’Institut médico-légal opérationnel en cas de nouvel attentat

Publié le 16/06/2016

Crédit photo : SPL/PHANIE

Les pouvoirs publics ont réfléchi, suite aux propos de certaines familles de victimes qui avaient critiqué les conditions d’accueil à l’Institut médico-légal où avaient été rassemblés les corps des 130 victimes de l’attentat du 13 novembre.

Les moyens de l’IML de Paris ont donc été renforcés pour être prêt à une nouvelle attaque terroriste, a déclaré la secrétaire d’État chargée de l’aide aux victimes, Juliette Méadel. Désormais, l’IML peut fonctionner sept jours sur sept. Et peut désormais stocker 400 corps et en analyser 200 en une semaine.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.