Loi Bertrand, la réglementation des conflits d’intêrêts est-elle trop contraignante ?

Publié le 21/01/2016
Après le séisme de l’affaire Mediator, la loi Bertrand a été votée le 29 décembre 2011. Quatre ans après, voici l’occasion de tirer un bilan des pratiques en matière d’encadrement des conflits d’intérêt des experts. Le mercredi 20 janvier, la commission des affaires sociales du Sénat a organisé deux tables rondes sur la prévention des conflits d’intérêts concernant l’expertise sanitaire*. Rétrospective.
Alain Milon, président de la commission des affaires sociales du Sénat.

Alain Milon, président de la commission des affaires sociales du Sénat.
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

La loi Bertrand, quatre ans après… Les pratiques d’encadrement des experts ont-elles été suffisantes ou trop contraignantes ? Cette problématique a été traitée lors de la table ronde sur l’impact des normes relatives aux liens d’intérêt sur la recherche, organisée par le Sénat le 20 janvier.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.