70 molécules en développement chez Roche

Publié le 14/04/2016

Crédit photo : Roche

L’Irlande quand elle n’accueille pas les sièges sociaux des big pharma exporte ses dirigeants. Depuis six mois, Padraic Ward préside la filiale française de Roche Pharma, troisième filiale du géant suisse par son chiffre d’affaires après les États-Unis et l’Allemagne. Avec 70 molécules en développement, Roche mise toujours sur l’innovation. Et n’envisage pas la création de filiale spécialisée dans les biosimilaires ou les génériques. Deux lancements de produits dans le mélanome et la leucémie lymphoïde chronique rythment l’année 2016.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.