Brève

NovoNodisk, une rentabilité en baisse

Par
Publié le 03/11/2016

Faut-il parler de la fin de l’âge d’or pour l’industrie pharma spécialisée dans le diabète ? Après la perte de brevet du Lantus® et la mise sur le marché d’un premier biosimilaire, c’est au tour de NovoNordisk d’affronter la tempête. La rentabilité du groupe sera moins forte que prévu avec une hausse néanmoins du bénéfice de 5 à 7 %. Le laboratoire danois avait habitué les investisseurs à une rentabilité à deux chiffres. C’est le marché américain qui donne des signes de faiblesses avec une guerre des prix. Or le laboratoire réalise aux Etats-Unis la moitié de son chiffre d’affaires.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.