Pfizer renonce à Dublin

Publié le 07/04/2016

Crédit photo : DR

Annoncé comme la fusion de l’année 2015, le rachat d’Allergan par Pfizer chute sur un obstacle de dernière minute, jeté par le fisc américain qui a renforcé son arsenal anti délocalisation. En cas de succès de l’opération, Pfizer aurait installé son siège social à Dublin où les bénéfices sont imposés à 12,5 %. Et échappé ainsi à la taxation de 35 % sur le territoire américain.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.