Industrie pharmaceutique

Un premier traitement dans le cancer du côlon associé à un mutation BRAF 6

Par
Publié le 10/05/2022
Gastroentérologue réalisant une coloscopie, examen de la muqueuse du côlon à des fins diagnostique (dépistage de polypes, cancer du côlon…). CHU de Limoges.

Gastroentérologue réalisant une coloscopie, examen de la muqueuse du côlon à des fins diagnostique (dépistage de polypes, cancer du côlon…). CHU de Limoges.
Crédit photo : BURGER/PHANIE

La prise en charge du cancer du côlon au stade métastatique est de plus en plus individualisée. En témoigne la mise à disposition de Braftovi® (encorafenib, laboratoire Pierre-Fabre) réservé aux patients atteints d'un cancer colorectal (CCR), porteur d'une mutation BRAF V600E ayant reçu un traitement antérieur. Notons qu'avant la mise à disposition de Braftovi®, les oncologues ne disposaient pas de médicament spécifique de la mutation BRAF. À ce stade, sur 44 872 nouveaux cas diagnostiqués dans l'Hexagone, seuls 1 300 patients environ seraient concernés par ce nouveau traitement.

Ce contenu est réservé aux professionnels de santé

Je m'inscris

Déjà inscrit ?