Brève

Pas de bénéfice du traitement de l’apnée du sommeil sur le risque cardio-vasculaire

Par
Publié le 01/09/2016
visuel SAP

visuel SAP
Crédit photo : BURGER/PHANIE

Traiter l’apnée du sommeil n’a pas d’impact sur la mortalité cardio-vasculaire, c’est le principal résultat de l’étude SAVE qui vient d’être publié dans The New England Journal of Medecine. Pourtant une corrélation franche (60 %) est notée entre pathologie cardio-vasculaire et apnée du sommeil. Le rationnel de l’étude reposait donc sur un lien entre prise en charge thérapeutique et réduction des évènements cardio-vasculaires. Plus de 2 700 patients répartis dans sept pays ont été inclus dans le protocole.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.