Philippe Tcheng (Leem) : « La politique du médicament est désormais suivie au plus haut niveau de l'Etat »

Par
Publié le 15/10/2018
Élu avec 65 % des suffrages exprimés, Philippe Tcheng est le nouveau président du Leem (Les Entreprises du médicament). Il bénéficie d'un vent d'optimisme observé depuis les engagements pris par le gouvernement pour renforcer l'attractivité de la France. L'automne avec la présentation du PLFSS 2019 confirmera-t-il cette météo favorable pour l'industrie pharma ?
Tcheng

Tcheng
Crédit photo : Cyrille GEORGE JERUSALMI

Un médecin succède à un autre médecin. Faut-il être médecin pour être élu à la tête du Leem ?

Sûrement pas. L'une des conditions est d'assurer des fonctions de dirigeant d'une entreprise du médicament. En ce qui me concerne, je suis président-directeur-général de Sanofi-Aventis Groupe. Pour autant la qualité de médecin est un avantage lors des échanges avec nos différents partenaires. 

Le mandat de président du Leem est limité à deux ans. Sur quels critères souhaitez-vous être évalué ?

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.