Plan d'économies chez Novartis

Publié le 04/02/2016

2016 pour Novartis marque la fin d'une époque avec la perte de brevet de Glivec, en février, aux Etats-Unis et en décembre en Europe. Ce médicament emblématique lors de son lancement dans la leucémie myéloïde chronique avait ouvert la voie aux thérapies ciblées. La mise sur le marché de copies selon Novartis devrait se traduire par un manque à gagner de deux milliards de dollars. Outre le cas Glivec, l’ophtalmologie avec sa division Alcon pèse sur les résultats, cette fois dès 2015. Les ventes ont reculé de 1 %. Surtout, le résultat opérationnel a plongé de 20 %.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.