Palmarès

Prix Galien, les lauréats sont...

Par
Publié le 17/12/2021

Crédit photo : capture écran du site du prix Galien

Juste avant Noël, le prix Galien révèle ses lauréats. Le palmarès 2021, année hors norme, illustre l'accélération de l'innovation avec ce prix exceptionnel, hors catégorie, décerné à la technologie de l'ARN messager appliqué à la vaccination contre le virus Sars Cov-2. Les laboratoires Pfizer-BioNTech et Moderna respectivement pour leurs vaccins Comirnaty® et Spikevax®  ont été récompensés. 

Mais l'innovation a été également fructueuse dans les pathologies prises en charge à l'hôpital. Venclyxto® (vénétoclax, laboratoires AbbVie) a été ainsi distingué dans la catégorie médicaments réservés en thérapeutique hospitalière pour les patients adultes atteints d'une leucémie aiguë myéloïde (LAM), pathologie de mauvais pronostic qui frappe en priorité les patients âgés. Venclyxto® est le premier représentant d'une nouvelle classe de thérapies ciblées. C'est un puissant inhibiteur sélectif de la protéine anti-apoptotique Bcl-2. En association à un agent hypométhylant, il permet une amélioration de la survie globale, statistiquement significative par rapport à une monothérapie. A ce jour, cette combinaison de traitement peut être prescrite en cas de LAM nouvellement diagnostiquée et inéligible à une chimiothérapie intensive. A ce jour, Venclyxto® est également indiqué dans le traitement de la leucémie lymphoïde chronique. Administré par voie orale, il bénéficie d'un développement clinique important dans de nombreuses hémopathies malignes. 

Dans la catégorie médicaments de thérapie innovante, Alofisel® (darvadstrocel, laboratoire Takeda) est récompensé pour son indication dans le traitement des fistules périnales complexes. Ces lésions sont diagnostiquées chez les patients atteints de la maladie de Crohn luminale non active/légèrement active. Elles sont associées à un risque élevé d'incontinence fécale et de stomie temporaire. Ce nouveau traitement peut être prescrit lorsque les fistules ont répondu de manière inadéquate à au moins un traitement conventionnel ou une biothérapie. C'est à ce jour la première thérapie à base de cellules souches allogéniques prêtes à l'emploi. 

Vyndaqel® 61 mg (tafamidis 61 mg, laboratoire Pfizer) reçoit le prix Galien dans la catégorie médicaments destinés aux maladies rares, dans l'indication cardiomyopathie amyloïde à transthyrétine. Le diagnostic de la maladie est délicat. il peut être suspecté en cas d'insuffisance cardiaque à fraction d'éjection préservée par exemple. Mais d'autres atteintes cardiovasculaires doivent faire suspecter ce diagnostic. Vyndaqel® est à ce jour le seul traitement bénéficiant d'une AMM en France dans cette indication. Il est prescrit en première ligne après confirmation du diagnostic. Il est administré sous forme orale. 

Enfin, dans le volet dispositif médical, le stent coronaire bioactif TITAN OPTIMAX® a été distingué par le jury. Innovation technologique française, il a été développé et produit dans l'Hexagone par une medtech française indépendante, Hexacath. C'est le seul stent à avoir démontré une supériorité sur le critère de la sécurité comparé aux stents à élution de médicaments, y compris de dernière génération qui nécessitent la prise de médicaments antiagrégants et antiplaquettaires au long cours. D'où le profil de sécurité optimisé de TITAN OPTIMAX®. 


Source : decision-sante.com