Quel rôle joue la résilience quand on a un cancer ?

Par
Publié le 31/01/2020
RCFR

RCFR
Crédit photo : RCFR 2019

« J'ai eu un vrai parcours de réappropriation de mon identité. Pendant mon traitement, j'ai perdu tous mes cheveux, mes cils, mes sourcils. Et en créant mes fausses franges et mes rubans, j'ai entamé un chemin de résilience. » Julie est une des femmes ayant eu un cancer invitées à témoigner lors d'une session spéciale* des RCFR 2019. Fondatrice de l'association des Franjynes, elle a eu un cancer du sein à 27 ans. Elle ne pourra plus avoir d'enfants et est interdite d'emprunt bancaire pour dix ans.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.