Saclay, Massachusetts

Par
Publié le 10/07/2021

Saclay peut-elle devenir le nouveau Boston en conjuguant sur le papier l'excellence à la française ? Un cluster en oncologie doit en effet réunir les forces de l'Institut Gustave-Roussy, l'École Polytechnique et son plateau, Sanofi. L'ambition est de créer le premier pôle européen d'oncologie. Emmanuel Macron en est le premier supporter : « Moi, je suis très convaincu, après m'être rendu sur le site, par cette logique-là. Elle est totalement réplicable. » La création de trois clusters de dimension mondiale devrait bénéficier d'un investissement de trois cents millions d'euros.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.