Journée internationale de la visibilité de la sclérose en plaques/Tribune

Sclérosée d'émotions

Publié le 17/06/2021

Crédit photo : DR

J'ai une ombre qui me suit depuis maintenant huit ans. Les médecins l'ont nommée sclérose en plaques à mes 14 ans, devant des parents en pleurs et une gamine qui a pris ce diagnostic comme celui d’une bronchite ou d’une sinusite. Mais les parents, eux, savaient. Elle, elle n’imaginait pas l’envergure de cette maladie.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.