Sida, le patient zéro mis hors de cause

Publié le 10/03/2016

Crédit photo : BURGER/PHANIE

La biologie moléculaire a parlé. « Il n’y a pas de preuve biologique, ni historique que le patient zéro était le premier cas aux Etats-Unis », selon le résumé d’une étude menée par des chercheurs de l’université de Tucson (Arizona) qui vient d’être présentée à Boston et relayée par le magazine Science. Un steward canadien, Gaétan Dugas, avait été désigné au milieu des années 80 comme ayant importé et diffusé le virus du Sida aux États-Unis. L’affaire avait été publiée par le journaliste Randy Shilts dans son livre And the band played on (1987).

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.