Frédéric Bizard, économiste, Sciences Po Paris

Ubérisation de la santé : réalités et fantasmes !

Publié le 02/06/2016
La peur est toujours mauvaise conseillère. La plupart des acteurs économiques vivent aujourd’hui dans la hantise de se faire ubériser. Pour les acteurs économiques traditionnels, c’est « l’idée qu’on se réveille soudainement en découvrant que son métier a disparu », selon Maurice Lévy, président de Publicis qui a le premier utilisé ce néologisme.

Les taxis ont longtemps cru, à tort, que la réglementation stricte de leur profession les mettait à l’abri « de l’invasion des barbares du numérique ». Les lignes Maginot ne résistent pas longtemps à ces adeptes de la guerre éclair. Si les barrières juridiques des professions de santé ne sont pas suffisantes pour les protéger, la santé est-elle condamnée à subir la loi des plateformes numériques ?

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.