Brève

Une nouvelle option thérapeutique dans le cancer du rein

Par
Publié le 16/02/2018

Faut-il parler de rebond pour les thérapies ciblées après la déferlante immunothérapie ? Dans le carcinome rénal avancé, une petite molécule inhibant les récepteurs à activité tyrosine kinase, le Cabometyx® (cabozantinib, laboratoire Ipsen) sera bientôt disponible en deuxième ligne chez les patients atteints d’un cancer du rein avancé. Doté d’un ASMR de niveau III, le Cabometyx® a démontré dans une étude de phase III METEOR des bénéfices sur trois critères significatifs comme la survie globale, la progression de la maladie et le taux de réponse objective.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.