Une thérapie ciblée remboursée dans le mélanome

Par
Publié le 06/02/2020
Une combinaison thérapeutique a nettement diminué le risque de récidive à un an versus un placebo. Il n'exist toutefois pas de données de comparaison avec l'immunothérapie.
mélanome

mélanome
Crédit photo : GARO/PHANIE

Dans le mélanome, les thérapies ciblées n'ont pas dit leur dernier mot. L'association dabrafenib (Tafinlar®) et trametinib (Mekinist®) développée par Novartis bénéficie désormais d'un remboursement par l'assurance maladie en cas de mélanome de stade III porteur d'une mutation BRAF V6000 après résection complète en première intention. C'est la première association de thérapies ciblées remboursée en France dans cette indication. Cette prise en charge a été obtenue à la suite de la publication de l'étude pivot de phase III COMBI-A, randomisée en double aveugle. 870 patients ont été inclus dans le protocole. Ils ont reçu pendant 12 mois l'association ou un placebo. La survie sans progression constituait le critère principal de l'étude. L'association Tafinlar® + Mekinist® a réduit le risque de récidive de 53 % comparée au placebo. À 1 an, avec l'association, le taux de survie  s'est élevé à 88 %, et 54 % à 4 ans versus 56 % et 38 % respectivement dans le groupe placebo. Ces résultats s'expliquent par le mode d'action de la combinaison thérapeutique qui inhibe la voie des MAP kinases à deux niveaux. En ce qui concerne la tolérance, la fièvre, l'asthénie, les nausées ont été les effets secondaires les plus fréquents.

L'étude a toutefois été menée contre placebo. Il n'existe pas d'élément permettant de comparer ces données avec les résultats recueillis lors des essais réalisés en immunothérapie par nivolumab (Opdivo®, laboratoire BMS) en cas de mutation V600 de BRAF.


Source : decision-sante.com