Brève

VIH, une baisse très importante du dépistage

Par
Publié le 03/12/2020
VIH

VIH
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Si le suivi des patients ne paraît pas avoir été impacté par les différents confinements grâce à l'essor des téléconsultations et de la prolongation des prescriptions, le dépistage a été fortement freiné. Une réduction de 650 000 tests entre janvier et septembre 2020 a été enregistrée selon les chiffres communiqués par l'ANRS. Autre conséquence, une baisse de la délivrance de la Prep a également été observée. Mais cette forte réduction serait le reflet de de la diminution de l'activité sexuelle, avance l'ANRS. En effet, l'incidence des infections sexuellement transmissibles a baissé de manière significative au sein de la cohorte ANRS prévenir. Quels enseignements peut-on tirer de cette épidémie ? Outre l'essor des outils technologiques comme la téléconsultation, l'enjeu à l'avenir sera d'entrer en contact avec les populations à risque et dont les conditions sociales ont dans le même temps été détériorées par la crise comme les migrants, les usagers de drogue et les travailleurs et travailleuses du sexe.  


Source : decision-sante.com