Brève

Agnès Buzyn, la sortie de route

Par
Publié le 18/03/2020
Buzyn

Buzyn
Crédit photo : S. Toubon

Agnès Buzyn a toujours été la très bonne élève de la classe, au premier rang comme élève, médecin et dans l'administration. Mais est-ce encore une qualité en politique où la trahison, le conformisme sont plutôt des vertus ? Une nouvelle fois le théorème de Jean-Pierre Chevènement  « Un ministre ou il démissionne ou il ferme sa gueule » est une nouvelle fois mathématiquement démontré. Lorsqu'on se moque de cette loi politique, on est exposé au dérapage, à la sortie de route. Pourquoi le Pr Buzyn n'a-t-elle pas démissionné pour alerter les Français du danger qui menaçait à la manière d'un Nicolas Hulot, héros et héraut pour toujours de la cause environnementale ? Pourquoi parler ensuite lorsque tout est dit ou perdu au risque de ruiner définitivement un crédit politique ? Que de ressentiments, de couleuvres avalées, d'arbitrages perdus pour en arriver là ? Que de conflits jamais réglés entre le Pr Agnès Buzyn de l'AP-HP et la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn ? Pourquoi enfin accepter de livrer un combat perdu d'avance à la mairie de Paris alors que la guerre enfin est déclarée au Covid-19 ? Les blessures n'ont donc pas eu le temps de cicatriser. Un jour Agnès Buzyn nous livrera sa vérité sur cette « mascarade » révélée, drôle de tempo, alors que le rideau était déjà tombé.      


Source : decision-sante.com