Brève

Antisémitisme, un étudiant de la fac de Paris 13 exclu

Publié le 14/02/2019
antisémitisme

antisémitisme
Crédit photo : arnaud janin

Un étudiant de l'université Paris 13 (93) a été exclu le 8 février dernier suite à la plainte d'une étudiante en médecine de sa fac en octobre dernier. Elle accusait plusieurs étudiants d'avoir tenu des propos antisémites lors d'un week-end d'intégration. La peine infligée par la section disciplinaire de l'université est de un an, dont deux mois ferme. Sept autres étudiants et étudiantes ont été mises en cause, mais finalement relaxées. La plainte déposée par la jeune fille a été classée sans suite par le parquet de Bobigny pour « infraction insuffisamment caractérisée ». Me Antonin Pechard, son avocat, a déposé une nouvelle plainte. Fin janvier, le cours d'un professeur, Elie Hatem, a été interrompu par l'Union des étudiants juifs de France (UEJF). Selon son président, Sacha Ghozlan qui faisait partie des étudiants qui sont intervenus, ce professeur, ancien membre du groupe Action française, tient des propos racistes. Et a participé à beaucoup de conférences où il rend hommage à Pétain. Ce syndicat a demandé à la direction de l'université d'exclure définitivement ce professeur. Cette dernière regrette « un grand nombre de spéculations et déclarations publiques excessives ou prématurées et aux exagérations les plus violentes sur les réseaux sociaux ». Quant à la conférence des doyens, elle « appelle les étudiants à informer les autorités compétentes lorsqu’ils assistent à des agissements antisémites et racistes. Cette démarche permettra en conséquence de saisir les sections disciplinaires de nos universités ».  Et d'enfoncer le clou : « Nos lieux d’enseignement restent des espaces de savoirs, de liberté et d’égalité. »

 


Source : decision-sante.com