Burn out, l’ordonnance de la HAS

Publié le 24/05/2017
Alors que le burn out n’est toujours pas reconnu comme une maladie professionnelle, la HAS vient de publier ses recommandations. Médecins traitants et du travail sont incités à la reconnaître et à la prendre en charge afin d’accompagner au mieux le retour au travail.
visuel burn out

visuel burn out
Crédit photo : Phanie

Le burn out est aujourd’hui un concept qui est utilisé au quotidien. Loin d’être une simple fatigue ou l’expression d’un ras-le-bol professionnel, il doit faire l’objet d’un strict repérage par les médecins traitants ou du travail. La HAS vient de publier des recommandations afin d’aider à sa prise en charge. Sa grande fréquence oblige à une identification précoce des symptômes. La souffrance au travail est en effet le deuxième groupe d’affections d’origine professionnelle chez les salariés. Plusieurs études réalisées en France témoignent d’une sensible progression.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.