Brève

Chimiothérapies orales, un envol plus difficile que prévu

Par
Publié le 16/02/2017
cancer rapport

cancer rapport
Crédit photo : BURGER/PHANIE

Si vous avez raté le début, le troisième rapport au président de la République brosse un tableau complet des actions menées en 2016 dans le champ du cancer. Il retoque dans le même temps certains idées en vogue comme la déferlante annoncée de la chimiothérapie orale. L’arrivée de nouveaux médicaments oraux (77 anticancéreux au 30 mai 2016) ne s’est pas traduite par une chute du nombre de séances de chimiothérapies. En fait, l’association de médicaments injectables et oraux « apparaît prometteuse ».

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.